Vincent Geoffroy de Vivre FM reçoit Blandine Métayer dans un interview de 2’25 pour  » Je suis Top  »

Vincent Geoffroy : Agenda spécial, aujourd’hui je donne la parole à Blandine Métayer qui nous parle de son spectacle « Je suis Top ».

Blandine Métayer : J’ai eu l’idée de la pièce parce que parallèlement à ma carrière, depuis plus de 12 ans, j’interviens également en entreprise au sein de la société Changement de décor, et donc j’ai noué beaucoup de contacts avec des tas de femmes : manageuses etc … Et j’avais fait un premier seule en scène qui s’appelait  » Celibattante  » en 2002 et là j’avais très envie d’en refaire un autre, et je me suis dit pourquoi pas réunir à la fois mes contacts et mon expérience dans l’entreprise, et puis ce que j’ai toujours fait : écrire et jouer la comédie.


V G : Vous vous êtes inspirés de personnages réels ?

B M : Tout à fait j’ai interviewé une quarantaine de femmes et quelques hommes aussi… Donc j’ai recueilli leurs témoignages… J’avais fait un petit questionnaire pour savoir leur parcours, les embûches qu’ils avaient pu rencontrer etc, et donc la pièce s’est nourrie de tous ces témoignages. C’est-à-dire que j’avais construit ma trame, l’histoire que je voulais faire : le parcours d’une femme à la fois sur le plan vie privé, familial et vie professionnelle et donc tous ces témoignages sont venus nourrir le propos.


V G : Est-ce qu’il existe encore de grandes différences entre « homme et femme » en entreprise ?

B M : Et oui malheureusement il y a encore beaucoup de travail, notamment sur le plan de l’égalité des salaires mais bon c’est vrai que l’on attaque souvent encore les femmes sur leur physique, sur leur condition de femme etc., des petites répliques comme ça qui sont souvent dites sous couvert d’humour mais qui finalement sont totalement déplacées dans le cadre du monde du travail. Ça peut faire sourire ( et encore ! ) autour d’un barbecue, entre amis, mais pas dans un comité directeur… C’est déplacé!

En fait il y a beaucoup d’auto-dérision dans le spectacle, c’est-à-dire que le personnage n’est pas une sainte ou quelqu’un de tout blanc, elle se moque aussi un peu d’elle-même et puis elle n’a pas toujours été  » clean « … Il y a des moments où elle s’est durcit parce qu’à force de batailler elle se met un peu une armure et donc elle aussi elle devient dure, intransigeante.


V G : « Je suis Top » une pièce de Blandine à voir au théâtre de Dix heures les lundis et mardis à 19:00. Réservation au 01 46 06 10 17.

 

Merci à Vincent Geoffroy de son accueil, et pour son interview.

Vivre FM Paris sur 93.9 et www.vivrefm.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*