« Je suis top ! » est une bande dessinée que certains pourraient prendre pour Girly ! En dehors du fait que je défends l’idée depuis des décennies qu’il n’existe pas de genre en bédé, en littérature ou au cinéma « girly » ou « pour filles », ils auraient en plus complètement tort car il ne faut jamais se fier aux apparences.

Oui « Je suis top ! » est une bande dessinée avec sur la couverture un dessin d’une femme, souriante et sautillante. Oui, l’album souple donne le sentiment d’être en face d’une bédé issue d’un blog tenu par une femme. Oui, certains trouveront-là la consistance apparente d’une bédé pour les filles… mais si vous prenez le temps de l’ouvrir…

« Je suis top ! » est l’adaptation en bédé d’une pièce de théâtre de Blandine Métayer. Cette auteure, actrice, metteure en scène a accepté de participer, avec Véronique Grisseaux pour le scénario et Sandrine Revel pour le dessin, à la mise en cases de son travail théâtral. Elle m’a récemment confié qu’elle ne le regrettait pas du tout tant sur la qualité de l’album que parce qu’elle avait maintenant deux nouvelles amies, Véronique et Sandrine !

Venons-en maintenant au fond. Catherine, personnage principal incarnée par Blandine sur scène, est née après une véritable enquête journalistique. En effet, si Blandine Métayer a eu l’idée de la pièce en quelques heures, il lui a fallu plusieurs semaines de travail et de rencontres avec une soixantaine de femmes du monde de l’entreprise. Catherine va nous raconter sa vie en entreprise jusqu’au moment où… Bon, je ne vais pas tout vous raconter car c’est si bien construit que cela serait trop triste pour vous…

Ce que je peux vous dire c’est que nous allons passer quelques heures avec Catherine. Elle a été nommée à un poste de très haute responsabilité, Directrice générale. Pour cela, à l’occasion d’un cocktail, elle va devoir faire un discours. Occasion de devenir celle que l’on regarde, que l’on écoute, qui est chef !

En préparant son texte, dans son bureau, elle nous raconte comment elle en est arrivée là, les difficultés qu’elle a rencontrées, les obstacles qu’elle a dû franchir, les couleuvres qu’elle a dû avaler… Blandine Métayer réalise ainsi une sorte de plaidoyer pour faire une place aux femmes dans les entreprises. On parle de parité bien souvent, de salaire, de carrière, de respect, de harcèlement… Tout y passe et je n’ai pas envie de vous lister tout. Bien sûr, toutes les histoires sont véridiques mais n’ont pas été vécues par la même femme, mais souvent il y eut bien cumul !

On est donc bien loin d’une bédé « girly », on a en main un manifeste social : liberté, égalité, parité ! Mais, comme Blandine Métayer n’est pas une tragique, comme Véronique Grisseaux n’est pas une triste, comme Sandrine Revel s’est mise au service de l’histoire et des femmes, vous allez bien rire, du moins au début puis il est possible que soyez pris de quelques doutes, de quelques interrogations, voire de quelques nausées. Après tout la société dans laquelle nous vivons n’est pas si belle que cela…

Une très belle réflexion et un regard acéré sur notre société. Un livre à mettre dans toutes les mains à commencer dans celles de tous les garçons qui se destinent à diriger le monde… Peut-être que vous aurez des Catherine sous vos ordres ou que vous devrez obéir à une Catherine car la parité est inévitable, elle est un devoir, elle n’est que justice !

Michel Bonnet

Article en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*