Top ? Elle l’est. Et quel toupet ! Songez qu’à 4 ans déjà, affublée d’un manchon et de la veste noire de sa tante, elle vient dire sur scène son petit compliment : Oceano Nox de Victor Hugo. Pas moins. « Je serai comédienne ! », dit-elle redescendant sur terre, à ses parents.

La vie va donc, l’œil sur l’objectif, Conservatoire, cours Florent et hop !, à 17 ans la revoici sur les planches, interprète de Claudel, Ionesco, Marivaux, Molière… Du classique, du tragique. « J’adorais ça et n’imaginais pas qu’un jour je ferais rire ! » Mais, goguenard, le hasard l’entraîne chez Bouvard : Petit Théâtre, dans la rue on la reconnaît, c’est la gloire…

Méfiance, on a vite fait de courir après sa dose et Blandine a autre chose en tête. Se met à écrire : douée là encore ! Fait connaissance du monde de l’entreprise, pour lequel elle écrit et monte des spectacles via la société Changement de Décor dont elle est la directrice artistique.

En 2001 elle interprète  » Célibattante « , l’accueil enthousiaste la pousse à mitonner, seule cette fois, une autre histoire, Je suis Top, nourrie de ses rencontres avec des dirigeantes de sociétés, de leurs problèmes, de leurs luttes, de leurs travers aussi. Pour nous faire rire, réfléchir sur la parité, les différences hommes-femmes dans le monde du travail, pour gratter intelligemment là où le bât blesse, elle a travaillé avec une sociologue.

Vive, elle raconte, s’amuse, site Bourdieu, Catherine Vidal ou Simone de Beauvoir et conclut : « Moi, j’aimerais bien que tous ensemble, hommes et femmes, nous fassions voler en éclats les vieux schémas. Que l’on bâtisse un monde basé

Zoom par Jeanne Hoffstetter

> Voir la fiche du spectacle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*