Je suis Top dans DAF MAGFin janvier, la rédaction reçoit une bande dessinée* où le Daf mis en scène semble être un miroir de Monsieur Trump, dans ses pires aspects.

D’abord une certaine proximité capillaire: la fameuse mèche versus la raie près de l’oreille, quelle solution masque mieux la calvitie, vaste débat.

Ensuite, le personnage principal, féminin, commence sa carrière en tant que première adjointe d’un Daf d’un grand groupe industriel. Et s’entend dire après une réunion: «Qu’est-ce qui vous a pris de me contredire en réunion ?

Vous avez vos règles ou quoi ?» Ce qui n’est pas sans rappeler la sortie, en août 2016, du milliardaire à propos de la journaliste de Fox News, Megyn Kelly, dont il n’avait visiblement pas apprécié les questions « On pouvait voir du sang sortir de ses yeux, du sang sortir de son . où que ce soit » Maîs rassurez-vous le Daf de la BD est accro. . au minitel rose. Ce qui le situe dans le XXe siècle Et surtout, ce type de remarques n’est pas l’apanage de la fonction finance en entreprise.

En fait, Monsieur Trump, tout comme le Daf du roman graphique, est une source inépuisable de choses à éviter pour les Daf (notamment) Ainsi, le candidat républicain la jugé bon d’affirmer que «quand le Mexique nous envoie ses gens, il n’envoie pas ses meilleurs [ .], il envoie ceux qui ont beaucoup de problèmes et ils viennent avec leurs problèmes», et de citer la drogue, le crime, et de faire de tous les immigrés mexicains des violeurs. Et apothéose, d’élargir cette vision à tous les Latmos.

Ce qui reviendrait pour un Daf à valider une opinion, peut-être fort répandue dans l’entreprise, voire au sem de la direction, sans faire ses propres diagnostics Lin autre exemple? À propos de l’immigration clandestine, il affirme qu’il construira «un grand mur le long de notre frontière sud» et que le Mexique le paiera. Toutes proportions gardées, on peut assimiler cela à un Daf qui acte une coupe budgétaire, afin de déclarer que le problème a été traité, sans avoir pris le temps de se rapprocher des opérationnels pour bien cerner les enjeux, envisager des hypothèses et opter pour une solution appropriée et efficiente. Certes, on ne peut pas construire sa fonction dans le seul contre-pied de Trump D’où notre dossier consacré aux premiers 100 jours de la prise de poste ‘ Et je vous invite aussi à lire la BD précitée qui nous a fait sourire à de nombreuses reprises au sem de la rédaction, et pas seulement sur le dos du Daf!

Florence Léandri,
Rédactrice en chef

*Je suis top roman graphique éditions Delcourt janv 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*