Pour être manageuse comme Catherine Boissard, seule femme au comité directeur d’une grosse société, il faut vraiment être top. Au sens propre comme au figuré, au travail comme à la maison… Ce n’est pas tous les jours facile, loin de là. Mais c’est le quotidien de femme de choc jouée par Blandine Métayer dans la pièce qu’elle a écrite et mise en scène, « Je suis Top ! ». La comédienne est loin de jouer la féministe acharnée ou la working girl parfaite. Catherine est une femme comme les autres, avec ses qualités et ses travers. Elle veut réussir sur tous les plans, mais elle se heurte comme beaucoup d’autres au plafond de verre. Un parcours semé d’embûches qu’elle raconte heureusement avec humour.

______

Loin de la fiction
La pièce est la suite logique d’un véritable travail d’investigation mené par Blandine Métayer auprès d’une quarantaine de femmes occupant des postes à responsabilités et quelques hommes évidemment. Elle a pu les rencontrer au cours de ses interventions en entreprise au sein de la société Changement de décor (du théâtre d’entreprise) dont elle est directrice artistique depuis plusieurs années. Mais pour que l’histoire du personnage principal de la pièce, Catherine Boissard, soit totalement plausible, Blandine l’a façonné avec l’aide d’une sociologue, Céline Ferro, du Laboratoire Georges Friedmann.« Nous avons beaucoup travaillé sur le parcours professionnel du personnage, afin qu’il soit logique et cohérent. »
Au-delà des femmes qu’elle a interviewé pour cette enquête de terrain, Blandine Métayer a aussi beaucoup observé son entourage féminin, et s’est évidemment inspirée de sa propre expérience. Nous lui avons posé quelques questions…

D’abord, quelles sont les réactions à la pièce ?
Les femmes rient beaucoup, les hommes eux rient moins. Ils sont surpris, voire émus, de constater que les inégalités en entreprise persistent. Cela dit, Blandine_Metayer_dans_je_su.jpgles spectatrices rient parfois amèrement car l’effet miroir de la pièce est assez puissant, et elles ont tout un vécu derrière elles… Mais les rires sont libérateurs, ils interviennent beaucoup lors des blagues sexistes, que j’ai concentré sur un personnage en particulier. Un prototype de vilain, et évidemment les hommes ne se reconnaissent pas du tout en lui !

Quel est votre sentiment personnel sur les inégalités hommes-femmes ?
Les femmes seront d’abord attaquées sur leur physique, alors que les hommes le seront sur leurs idées. Et qu’on soit qualifiée de belle ou moche, le résultat est le même. Pourtant elles sont compétentes, brillantes dans leurs études, et sont en général tenaces et courageuses. Mais il y des progrès à faire, et il y aura véritablement une égalité hommes-femmes quand « le poids » des enfants ne pèsera plus seulement sur les épaules des femmes. Il faut agir à la fois au niveau des lois mais également des mentalités.

Selon vous, quels sont les risques pour les femmes si ces inégalités persistent ?
Il y a un passage dans la pièce, où à force de lutter, mon personnage s’endurcit. Il se créé une armure, et finit par être une espèce de monstre de travail. Ce passage fait beaucoup rire les hommes, car ce phénomène existe. Mais ils en sont en partie responsables… J’évoque également la rivalité féminine, ce qui existe aussi. Je ne voulais pas que mon personnage soit une sainte. Je voulais qu’elle tombe justement dans tous les pièges qui l’amène à une sorte de révolution interne, et à la maturité.’

Forte de son succès, la pièce «Je suis Top» écrite et mise en scène par Blandine Métayer, reprendra le 10 janvier 2011 au Théâtre de Dix Heures situé dans le 18ème arrondissement de Paris. Si vous souhaitez y assister, 10 invitations pour deux personnes sont à gagner sur le blog (valables les lundi ou mardi à 19h). Il vous suffit de laisser un commentaire ci-dessous et nous procéderons au tirage au sort demain ! Remercions au passage David Riquet, producteur de la pièce et Blandine Métayer pour nous avoir gentiment offert ces places…

Priscilla Gout

Lien vers l’article

Plus d’infos sur le blog de « Je suis Top ! »

2 réponses à « RégionJob.com » : L’emploi au féminin : « Je suis Top ! », du plafond de verre aux planches

  1. Je suis une femme, responsable RH, mère de deux enfants et les situations évoquées sont malheureusement tellement vraies. Ca fait du bien d’en rire !

  2. Cette pièce m’intéresse car je suis chef d’entreprise et
    j’ai élevé 2 filles (EDHEC et INSA) pour qu’elles soient égal à
    l’homme. Malheureusement c’est loin d’être le cas, et il y a
    probablement beaucoup à faire pour que hommes et femmes soient à
    égalité. Jean VEROT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*