Blandine Métayer et Je suis Top dans Womenology

Rencontre avec Blandine Métayer, une comédienne engagée “au top”.

Parlez nous de votre parcours. Comment vous est venue cette envie de créer des spectacles engagés sur la vie des femmes : célibat, le plafond de verre ?

J’ai eu beaucoup de chance ! J’ai été élevée par des parents « égalitaires » ! Et humanistes donc féministes ! Car le féminisme c’est de l’humanisme !

Se battre pour que tous les êtres humains qui peuplent cette planète soient égaux en droits… Alors un père qui poussait le landau au début des années 60 ça n’était pas courant !… J’ai toujours vu mes parents partager les tâches ménagères et participer à parts égales à l’éducation de leurs enfants… Et c’est mon grand-père paternel qui m’a appris à cuisiner et la pâtisserie !… Bref avec une enfance pareille je n’étais guère préparée au machisme et au sexisme auquel j’ai été confrontée ou que j’ai pu observer ensuite dans la vie adulte et notamment contrairement à ce que l’on pourrait croire dans le domaine de la Culture… Le sexisme comme le racisme me sont totalement étrangers et je ne les comprends pas… Je suis comédienne et auteure depuis l’âge de 17 ans… J’ai une carrière éclectique : Théâtre subventionné puis beaucoup de télés (Théâtre de Bouvard, La Classe, Série Maguy, Tribunal, etc) pour revenir ensuite plus au théâtre en passant même en 2004 par la comédie musicale (Belles, Belles, Belles à l’Olympia). J’ai donc noté, emmagasiné beaucoup de choses au fil des années et au début des années 2000, la quarantaine arrivant, j’ai eu envie de porter tout ça sur scène avec ma première pièce à un personnage : « Célibattante ! »… Dans toute carrière je pense qu’il arrive un moment où l’on passe de la reconnaissance (ou de l’envie de celle-ci) à la transmission…

Comment avez-vous trouvé l’équilibre pour dénoncer avec humour sans banaliser les questions d’égalité ?

« Je suis Top ! » est née de mon envie de continuer à parler de la condition féminine conjuguée à mon expérience en Entreprise. En effet depuis plus de 15 ans et parallèlement à ma carrière j’y interviens pour concevoir des pièces sur mesure, animer des ateliers et des formations via la société Changement de Décor qui produit également le spectacle. J’avais donc pu relever beaucoup de choses et nouer de nombreux contacts avec des femmes et des hommes à différents niveaux hiérarchiques. J’ai donc d’abord écrit toute l’histoire et procédé ensuite à une quarantaine d’interviews de femmes (et quelques hommes !) en Entreprise. J’ai aussi travaillé avec des sociologues sur le parcours professionnel du personnage. Toutes « les phrases choc » ou qui pourraient sembler caricaturales ont véritablement entendues pas des femmes dont j’ai recueilli les témoignages… Alors certes il y a de l’humour dans « Je suis Top ! » car l’humour peut sauver de tout ! Mais il y a aussi beaucoup d’émotions… Et c’est cette alternance de rires et de larmes alliée à une solide étude de fond sur le sujet qui à mon sens crée l’équilibre et permet de sensibiliser les spectateurs… Les femmes bien sûr mais surtout les hommes…

Excepté l’humour, quels sont, selon vous, les leviers pour faire évoluer les mentalités dans les relations hommes/femmes ?

Il y en a certainement beaucoup ! Mais les mentalités sont très longues à faire évoluer… On note même en ce moment une certaine forme de régression : La crise qui s’éternise et crée des tensions entre les sexes… Hyper sexualisation des filles et des garçons dès le plus jeune âge, banalisation de la pornographie et dans le même temps radicalisation et raidissement de certains sur des valeurs archaïques… Pour ma part, je pense que le dialogue est primordial… Plus les femmes et les hommes parleront ensemble de ces sujets mieux ce sera…

J’ai conçu avec Nelly Sevat, Directrice de la Formation à Changement de Décor, un atelier Mixité ou « Comment débusquer les stéréotypes et les dépasser ». Cet atelier que nous déclinons dans de nombreuses entreprises, fait travailler sur une journée au moyen des outils théâtraux une dizaine de femmes et d’hommes à chaque session. L’aide de mises en situations où les femmes jouent par exemple des rôles d’hommes et les hommes des rôles de femmes, fait prendre conscience à chacune et chacun des préjugés et du regard stéréotypé que les uns et les autres nous portons sur le sexe opposé… Le débriefing et le débat qui s’ensuit après chaque exercice est passionnant. A la fin de la journée tous les participants s’accordent à dire qu’il s’est opéré en eux une prise de conscience… Ca leur donne envie de porter le débat au sein de leur entreprise, de leur cercle familial et amical…

Quelles thématiques avez-vous envie d’aborder pour la suite de votre spectacle « Je suis Top ! » ? Pour quelles raisons ?

La raison pour laquelle j’ai eu envie d’écrire une suite à « Je suis Top ! », un deuxième opus en quelque sorte est que je pense ne pas avoir tout dit, qu’il y a encore des pistes à explorer… Et puis Catherine Boissard, l’héroïne de la pièce, est un personnage si attachant, si plein de surprises et de ressources que j’ai eu envie de faire encore un bout de chemin avec elle et d’explorer un autre milieu… Je n’en dirai pas plus car je suis en plein travail sur cette prochaine pièce mais je ne manquerai pas d’en tenir informé en primeur au.feminin.com ! En attendant je serai sur les routes de France avec « Je suis Top ! » pour une grande tournée de l’égalité professionnelle à partir du mois de septembre 2014. Toutes les infos sur le passage dans les villes seront sur www.jesuistop.fr…

Propos recueillis par Marion Braizaz

Lien vers l’article

Une réponse à “Le féminisme c’est de l’humanisme !”

  1. Oui, le féminisme c’est de l’humanitaire et l’humanité qui a, en effet, besoin de femmes de talent qui ont le courage de s’engager dans des actions concrètes et positives. Dans le domaine de l’art, j’espère moi-même pouvoir soutenir d’autres associations , d’autres artistes et expositions avec de shows et de nouvelles façons d’engager le public. Voyelles défend les femmes et l’entreprenariat. Une très belle cause..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*