Lien vers l’Article en Ligne

Lien vers l’Article en Ligne

Version texte :

Comédienne des open-spaces

Blandine Métayer vise haut avec son dernier one woman show « Je suis Top ! » : le parcours- du combattant – d’une salariée jusqu’au sommet de sa société. Comme un cri de guerre contre le sexisme ambiant en entreprise, mais sans agressivité. Portrait d’une comédienne au top, à retrouver au théâtre comme en entreprise.

Par Floriane Salgues

La vie des femmes en entreprise, la comédienne Blandine Métayer la connaît par coeur. Une exception parmi les actrices de théâtre, plus accoutumées au plancher des scènes qu’à la moquette des open-spaces. Rien d’étonnant, pourtant, à l’intérêt que suscitent chez elle le management et les ressources humaines.

Depuis 1998, cette artiste écrit, met en scène et interprète des pièces pour les entreprises, via la société « Changement de décor » dont elle est la directrice artistique. Dans sa mallette de businesswoman, Blandine Métayer a accumulé une centaine de spectacles, créés sur mesure pour répondre aux problèmes internes de sociétés en tous genres, du manque de communication à la perpétuation des stéréotypes. Autant dire que, pour elle, faire entrer le monde du travail dans un moule artistique s’apparentait à un jeu d’enfant… qu’elle n’a pas, vraiment, pris à la légère.

Écrite en un week-end, sous le coup d’une « illumination » raconte la comédienne, la trame de son seul en scène, « Je suis top ! » – actuellement au théâtre de L’Archipel à Paris jusqu’en avril 2013 – dépeint l’histoire d’une manager parvenue au sommet de sa société en dépit du sexisme ambiant. Rapidement, l’auteur pose sa plume pour endosser la casquette de sociologue et celle de journaliste.

Elle recueille alors le témoignage d’une quarantaine de femmes et de quelques hommes directeurs généraux « éclairés », rédige des questionnaires, se documente, et échange avec l’inspectrice générale des affaires sociales Brigitte Grésy et la sociologue Cécile Ferro. Beaucoup de matière, donc, pour enrichir ce spectacle, oscillant entre scènes de vie professionnelle et vie privée.

Le pire de l’entreprise… pour le meilleur

Sur scène, les relations hommes-femmes au travail sont passées au crible : maternité contrariée, inégalités salariales, rivalités féminines pour grimper les échelons, pression du jeunisme ou manque de confiance… Le pire de l’entreprise est là : autour et dans le personnage de Catherine Boissard, top manager passionnée et pas toujours tendre avec les autres femmes de la boîte.

Alors non, pas question de « créer un « woman power » agressif contre les hommes ». « Certaines femmes se dévalorisent, n’ont pas confiance en elles : ce n’est pas forcément facile pour les managers masculins de se retrouver face à quelqu’un convaincu de ne pas réussir, constate l’auteur. Et puis des femmes vaches avec leurs collègues féminines, j’en ai connu. » Comme des femmes féroces avec d’autres femmes… Dans son premier seul en scène, « Célibattantes », en 2002, Blandine Métayer se « battait » déjà pour ces quadragénaires sans partenaire et sans enfant supportant le regard impitoyable de leurs congénères.

La comédienne a d’ailleurs bien d’autres ambitions que la stigmatisation… Éveiller les consciences, bien sûr, et relayer cet accablant constat : « Les femmes ont encore l’impression de devoir en faire dix fois plus que les hommes pour prouver qu’elles ont les mêmes capacités. »

Et si, pour une fois, les hommes se mettaient à la place des femmes ? Blandine Métayer relève le défi. Elle anime en entreprise, cette fois, un atelier sur les stéréotypes : hommes et femmes apprennent à se mettre dans la peau de l’autre sexe et débriefent leurs sensations. Déroutant. Le phénomène se produit parfois lors de son dernier spectacle, « Je suis Top ». « Un PDG est déjà venu trois fois à la représentation. Il s’est rendu compte qu’il aimait faire de l’humour mais que parfois sa bonne humeur pouvait être assimilée à des moqueries. Et ce n’est pas le seul, croyez-moi ! » On ne demande qu’à voir.

( Toutes les informations pratiques sont sur http://www.facebook.com/magazineparoles )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>